Relations

Quand la persévérance se transforme en acharnement, c’est l’heure de lâcher le morceau!

AdobeStock_108991637-630x315

Faire preuve de persévérance pour obtenir un poste rêvé, pour l’achat d’une première maison ou pour réaliser un projet de vie et quelque chose de bien et de motivant. Mais en amour, la persévérance peut parfois se transformer en acharnement. La différence est simple à reconnaître. Il suffit d’écouter sa conscience lorsque celle-ci nous parle.

Si vous devenez amoureux d’une personne mais que le courant ne passe pas autant chez l’autre, que voulez-vous faire de plus? Essayer de la convaincre que vous êtes la bonne personne pour elle? Continuer à lui envoyer des textos même s’il n’y a plus de réponse depuis le premier jour où vous lui en aviez envoyé un, il y a de cela deux mois? Deux ans? L’appeler en sachant très bien qu’elle ne vous répondra plus parce qu’elle vous trouve envahissant?

À partir du moment où vous commencez à vous convaincre que votre démarche « devrait » être la bonne, il est temps de couper le courant et de passer à autre chose. l’acharnement n’a jamais apporter un résultat positif sur le long terme. Rien ne sert de gaspiller autant d’énergie sur une personne qui, malheureusement pour vous, n’a pas les mêmes sentiments à votre égard que vous en avez pour elle.

L’amour ne se marchande pas. On ne peut pas vendre un sentiment aussi instinctif et naturel que l’amour à quelqu’un. On le ressent ou pas, c’est tout. Et respecter la décision de l’autre à ne pas vouloir s’engager avec vous devrait être le minimum à considérer.

Même son de cloche pour une séparation. Se faire arracher le coeur par quelqu’un qui ne nous aime plus peut pousser n’importe qui à vouloir tout faire pour regagner le coeur de l’autre. Le problème est que l’ancien partenaire, au moment de vous annoncer la séparation, a déjà fait un bon bout de chemin dans le deuil face à ce que vous étiez autrefois et qu’il a pris une bonne longueur d’avance vers une nouvelle vie. S’acharner pour le retenir, pour le garder contre soi si fort qu’il n’ait nul autre choix que de rester ne l’empêchera pas de mettre les voiles une seconde ou une troisième fois, jusqu’à ce que vous compreniez que votre histoire du début est belle et bien terminée.

S’acharner rend malade n’importe qui, qui refuse d’accepter la réalité telle qu’elle se présente et qui va à l’encontre des attentes. Ça peut rendre insomniaque et couper l’appétit. Ça peut forcer à devenir ce que nous ne devrions pas être, d’où l’importance d’écouter sa conscience lorsque celle-ci commence à questionner nos agissements et nos décisions.

Quand la persévérance se transforme en acharnement, c’est peut-être l’heure de lâcher le morceau et de passer à un autre appel….

Si appel il y a.

Catégories :Relations

1 réponse »

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s