Varia

Le syndrome D’Othello, vous connaissez? Sinon, lisez ce qui suit! Vous avez peut-être les symptômes qui le définissent

othello_06.jpg

J’ai toujours cru qu’il pouvait exister une jalousie saine dans les relations de couple mais, comme dans tout, il existe une limite avant que celle-ci devienne incontrôlable, constante et tend à la pathologie. Si telle était le cas, la préoccupation deviendrait un véritable problème qui pourrait conduire au soi-disant syndrome d’Othello.

Si ce syndrome vous était jusqu’ici inconnu, sachez qu’on le connaît aussi sous le nom de délire de jalousie mono-symptomatique et porte le nom de la pièce de théâtre Othello, le Maure de Venise de William Shakespeare. Pièce dans laquelle Othello, le personnage principal, tisse un réseau de soupçons sur la supposée infidélité de Desdémona, sa conjointe, l’amenant à assassiner cette dernière pour finir par se suicider lui-même. Ainsi, les personnes qui tombent dans ces spirales obsessionnelles de suspicion et de méfiance vis-à-vis de leurs conjoints, sans aucune raison valable, souffrent habituellement de ce syndrome.

Selon mes recherches, le syndrome d’Othello serait un trouble délirant de type psychotique. Cela signifierait que l’axe fondamental de ce désordre serait la jalousie pathologique ou extrême, laquelle maintient l’idée que le conjoint est infidèle.

Le comportement de la personne atteinte de ce syndrome serait alors totalement irrationnel. Cela signifierait que la personne affectée verrait ce qu’elle veut bien voir, sans tenir compte du fait qu’il existerait ou non des preuves ou des détails confirmant ses croyances. Dès lors, sa seule préoccupation dans la relation serait de rechercher des preuves de manière méticuleuse et obsessionnelle qui condamneraient le conjoint, de sorte qu’il vérifierait son téléphone portable, son ordinateur et le soumettrait en permanence à des interrogatoires sur sa routine. Son délire le ferait même croire que le conjoint aurait modifié ses habitudes depuis qu’il serait infidèle.

Le syndrome d’Othello serait donc une pathologie qui pourrait avoir des conséquences dramatiques en raison de la jalousie irrationnelle et incontrôlable qui s’emparerait de la personne qui en souffrirait. Dans certains cas, cette dernière finirait même par croire qu’elle serait victime d’une conspiration, se sentant trahie par son conjoint.

Les éléments pouvant aider à identifier si une personne souffre de ce syndrome sont les suivants :

  • Comportements de vérification récurrente et interrogatoires constants sur les habitudes du conjoint.
  • Apparition du soupçon d’une tierce personne dans le couple et sa confirmation subséquente sans preuve.
  • Incapacité de contrôler la jalousie, du fait de ne pas avoir conscience du problème.
  • Impossibilité de contrôler les impulsions.
  • Recherche d’explications justifiant les soupçons et les mauvaises interprétations des comportements du conjoint.

À l’heure actuelle, il n’existe aucune étude démontrant à 100% à quoi ce syndrome serait dû, même s’il existait de nombreux facteurs qui pouvant influencer son développement. Certains d’entre eux seraient l’alcoolisme, la schizophrénie ou les dépendances.

Le fait est qu’il ne s’agirait pas seulement d’une question de comportements mais qu’existerait également une composante émotionnelle associée à l’estime de soi.

Heureusement, le syndrome peut être traité. Le traitement de la jalousie pathologique  peut être possible avec une aide professionnelle où la personne apprendra à la contrôler, à retrouver la sérénité personnelle et finalement, l’harmonie de sa relation. Pour ce faire il serait important de procéder à une évaluation profondeur de la personne souffrant du dit trouble afin d’établir l’origine de sa jalousie, le niveau actuel du malaise ressenti et les conséquences en résultant, ainsi que tout problème supplémentaire pouvant exister.

L’approche la plus utilisée et la plus efficace pour le syndrome d’Othello est la thérapie cognitivo-comportementale. La thérapie familiale et conjugale est également importante, car la jalousie peut parfois être liée à l’histoire de la personne atteinte du syndrome d’Othello.

Comme vous avez pu le constater, le syndrome d’Othello est un trouble qui ne peut pas passer inaperçu dans la mesure où il peut avoir des conséquences assez graves. C’est pourquoi il est conseillé de consulter un-e spécialiste en cas de moindre doute.

Peut-être faites-vous partie des gens qui ont ce problème et qui ne s’en sont jamais aperçu. C’est possible. La bonne nouvelle est qu’il est possible de se sortir de ce tourbillon pathologique pour connaître des relations plus harmonieuse et moins destructrices. Une telle démarche pourrait vous rendre la vie plus facile ainsi que la vie des autres…

***

Note: Sources prises un peu partout sur le web. Merci Google! Grâce à toi je me coucherai moins idiot à ce chapitre!

Catégories :Varia

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s