Mode de vie

Les ballons perdus

stock-photo-portrait-sitting-black-dark-childhood-ball-grey-boys-child-380a8835-1685-4eab-a535-ca3d9a4eb91d

Il était une fois un petit garçon qui s’amusait avec un ballon devant sa maison. Dans un moment de distraction, le garçon perdit son ballon qui roula de l’autre côté de la rue, tout près d’un long balcon blanc où était assis un homme qui regardait les gens et les voitures passer devant lui.

Lorsque le petit garçon traversa rapidement la rue, son regard croisa celui de l’homme. Son premier réflexe fut de détourner ses yeux vers son ballon qu’il venait ramasser. Puis, il jeta un coup d’oeil rapide vers l’homme qui lui sourit. Le petit garçon trouvait qu’il avait l’air sympathique et décida de lui adresser la parole.

Bonjour! dit-il, est-ce que vous êtes toujours là, à regarder ce qui passe devant votre maison? demande le petit garçon. Oui, répondit l’homme, je prends le temps d’observer ce monde qui bouge trop rapidement et qui ne prend plus la peine d’apprécier ce qui l’entoure, car la plupart des gens ne le font plus. Le petit garçon s’approcha du balcon. Pourquoi les gens n’observent plus ce qui se passe? demande-t-il. L’homme prit la peine de rapprocher sa chaise tout près de lui avant de répondre. Tu vois mon garçon, aujourd’hui les gens semblent courir après le temps parce qu’ils cherchent constamment ce qu’ils n’ont pas ou ce qu’ils ont peur de manquer. Pourtant, la majorité d’entre eux ont tout ce qu’il faut pour être heureux, mais ils n’ont pas l’air de le réaliser.

Le petit garçon fonça les sourcils. Qu’est-ce qu’il faut pour être heureux? L’homme esquissa un léger sourire. Très peu, petit. Très peu, se contenta-t-il de répondre. Le garçon était loin d’être satisfait de sa réponse. Alors il chercha dans sa tête une autre question qu’il pouvait poser à son nouvel ami.

À quoi ressemble le monde? lança-t-il. Est-il méchant ou gentil? l’homme recula dans sa chaise et se gratta la tête quelques instants avant de pondre une réponse à la question existentielle. Il retroussa les manches de la chemise et déposa ses mains sur ses genoux.

Mon garçon, le monde dans lequel nous vivons doit être un tout. Il est donc plusieurs choses à la fois. Il est généreux, méchant, solidaire et solitaire, ignorant et averti. Il est courageux, insensible, meurtrier, sauveur, innovateur, drôle, insouciant, allumé, bâtisseur et destructeur, amoureux, haineux, croyant, athée, démesuré, rationnel, obsédé, préventif, indépendant, fragile, paradoxal, ironique, passionné, corrompu, intelligent, impardonnable, juste, aveugle, radin… Tu vois, le monde est une multitude de choses. Un peu comme ton ballon, conclu-t-il. Mon ballon? demanda le petit garçon. Oui, ton ballon, répondit l’homme. Imagines qu’il soit tout ce que je viens d’énumérer sur le monde. En le tenant dans tes mains, tu peux décider de l’usage de toutes les qualités et défauts qui s’y retrouvent. Si tu en fais bon usage, des amis voudront se greffer et s’amuser avec toi. En revanche, si tu décides de faire l’inverse, ses mêmes amis te délaisseront peu à peu et n’auront plus envie d’être en ta compagnie.

Le petit garçon écoutait attentivement tout ce que l’homme lui enseignait. Parfois il souriait., parfois il se questionnait et regardait le ballon qu’il tenait entre ses mains.

L’homme continua: Un ballon est un peu ce que le monde a besoin pour se changer les idées et interagir avec les autres. Si tu regardes comme il faut autour de toi, vois-tu quelqu’un d’autre avec un ballon dans les mains? Le petit garçon jeta un regard circulaire et remarqua que personne d’autre à par lui en possédait un. Non, répondit-il, mais pourquoi les autres n’ont-ils pas de ballon? L’homme se pencha à l’oreille du petit garçon pour lui chuchoter sa réponse. C’est parce qu’ils ont décidé d’échanger leurs balles contre des cellulaires. À ces mots, les yeux du garçon devinrent rond. Pour vrai? demanda-t-il. l’homme hocha la tête en signe de probation

Ce que les gens ne savaient pas, c’est qu’en échangeant leurs ballons contre des cellulaires, ils perdaient leur désir de s’amuser et la capacité de communiquer les uns avec les autres...

Le petit garçon se distança soudainement du balcon. Moi je n’échangerai JAMAIS m ballon! s’écria-t-il. C’est une excellente idée mon garçon! répondit l’homme, gardes-là précieusement toute ta vie. Il serait dommage que tu la perdes, car il en reste de moins en moins en ce monde…

Catégories :Mode de vie

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s