En passant

Le discours de l’horloge

5c7ca968-4b5f-48cf-8a7c-d78aa2bd1aaf_610x375_fit

Tic-tac!… Tic-tac!… Entendez-vous le cliquetis que les femmes ont l’intérieur-même de leur corps lorsque l’horloge de la fécondation s’accentue au fil du temps? Moi, non. Mais je l’entends lorsque des femmes s’expriment sur le sujet.

L’horloge biologique est complexe. Nous les hommes ne pouvons le ressentir autant qu’une femme qui désire plus que tout donner la vie comme leur mère l’avait fait avant elle. Enfanter n’est pas juste un phénomène sociale. C’est aussi biologique. La femme qui souhaite avoir des enfants est donc à la fois dépendante de son système et d’une occasion qui ne peut s’éterniser. Ingrate est la vie…

Ce qui est encore plus ingrat est le contexte actuel sur l’engagement. J’ai fait souvent le tour sur le sujet, mais reste qu’aujourd’hui il est ardu de trouver LE bon partenaire qui saura être un père présent et impliqué par ce que, selon ce que les femmes disent, les hommes en général ne veulent en grande majorité que du sexe sans responsabilités. Parfois je me dis que les femmes qui veulent faire des enfants le font peut-être par égoïsme. Parfois je me dis que c’est l’inverse qui se produit. je me dis que ce sont plutôt les hommes qui sont peut-être irresponsables parce qu’ils sont incapables de rester sur place, à prendre leur rôle de père présent au sérieux et préférant plutôt sauter la clôture dans l’espoir d’oublier ce qui les attend à la maison. Mais au final, le rôle fait à tout le monde, autant les hommes que les femmes et je me questionne souvent en me disant mais bordel, qui veut encore des enfants alors que la liberté peut être, aux yeux de certains, plus attrayante que l’engagement parental à temps plein? Être parent à temps partiel est-il devenu une nouvelle norme?

Parce qu’il faut se dire la vérité, il y a des avantages à l’être plutôt que de garder intacte la formule familiale telle qu’on la connaît. On a plus de temps pour soi, pour se changer les idées, pour s’investir professionnellement, pour voyager… La liste peut être très longue! Mais en sommes-nous rendus là? Réellement?

Si vous me donner le choix de voir mes enfants chaque jour ou une semaine sur deux, je répondrais tous les jours sans hésitation. Si vous posez la même question à n’importe quel père responsable et actif dans l’éducation de leurs enfants, je dirais que la réponse serait identique. Tout ça pour dire que les femmes qui ont l’horloge biologique qui leur secoue l’esprit, prendre la décision d’avoir des enfants dans un contexte comme aujourd’hui peut donner des sueurs froides à plusieurs d’entre elles, autant que les hommes peuvent être craintifs de ne pas pouvoir assumer leurs rôles de pères présents.

Une fois le rôle de parent obtenu, je pense qu’il est normal que les hommes (autant que les femmes) n’aient pas envie d’aller plus loin qu’une bonne baise de temps en temps. Parce que le sexe est bon et qu’il serait dommage que mettre une croix sur cette belle activité charnelle qui justifie encore notre existence. C’est frustrant de toujours faire le même constat décevant lorsqu’on cherche un engagement sérieux et durable, mais dites-vous qu’au nombre de personnes qui existent sur notre belle planète, le ratio de libertins connaît un boum légendaire qui n’est pas près de s’éteindre.

Au-delà de tout mesdames, si votre souhait le plus cher est d’avoir des enfants et de fonder une famille, continuez d’y croire et respectez-vous dans vos démarches. La vie est courte, certes, mais elle ne mérite pas qu’on y tourne pour autant les coins ronds.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s