La dernière lettre

ecrire_lettre

Vous rappelez-vous d’avoir écrit une lettre, la dernière destinée à celui ou celle que vous aviez tant aimé mais qui, à cause d’un impondérable moment de la vie, avait décidé de prendre un chemin différent du vôtre? Cela fait-il des années? Des mois? Ou peut-être même quelques jours? Les souvenirs qui s’y rattachent se pendent à notre coeur mais ne tombent jamais, car ils s’accrochent tant bien que mal à nous comme s’ils étaient les seuls souvenirs que nous avions besoins de garder et enfouis dans un jardin secret qui ne demande qu’à respirer un air frais et nouveau dans une telle situation.

Écrire une dernière lettre est un signe d’adieu. C’est un moment d’introspection qui nous permet de dire, à l’aide d’un dernier jet d’encre, ce que notre coeur a encore envie de partager à l’autre. C’est comme une dernière caresse que l’on aurait tant aimé lui offrir avant de lui souhaiter une meilleure vie en notre absence.

Ce qu’il y a de fort dans cette démarche est qu’en écrivant nos dernières pensées, ça nous permet de tourner définitivement une page importante de notre vie. On s’accorde une seconde chance de connaître le bonheur et l’amour que nous serons prêts à offrir et à recevoir en retour lorsque le temps nous le permettra. C’est pouvoir boucler une boucle, de terminer notre relation par un dernier X au bas de la dernière page dans l’espoir qu’elle puisse traverser le temps auprès de la personne disparue.

Ça créer aussi un soulagement mélangé d’une crainte d’affronter l’inconnu et d’être en mesure de reprendre son envol avec quelques outils supplémentaires amassés tout au long de cette relation. C’est s’offrir le droit d’être une personne heureuse malgré son absence, malgré un vide qui prendra du temps à remplir de nouveau.

Le syndrome de la page blanche survient rarement lorsqu’on a tant de mots à écrire, tant de sentiments à exprimer et où il y a tant de souvenirs à énumérer. Et ce n’est pas pour rien qu’une dernière lettre comporte beaucoup plus de pages que nous avions imaginé au départ. Au lieu d’en avoir deux, il y en a six ou sept!

Que voulez-vous? L’amour éveille les plus grandes inspirations!

 

2 commentaires sur « La dernière lettre »

  1. Chacun de vos textes depuis le tout 1er que j’ai lu il y a quelques mois, me rentre dedans!
    Parfois remonte des souvenirs dont je ne me souvenais plus l’existence et parfois il me ramène dans un chapitre de ma vie, un moment précis de pur et simple bonheur.
    Je vous remercie de publier, Fred, libre penseur, tout ces mots de vos pensées!

    Aimé par 1 personne

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s