Lorsqu’une réponse ne vient jamais et que le silence nous laisse sur notre appétit…


« Je t’avais posé une simple question. Pourtant, je suis encore là, sans réponse, à tenter de comprendre ce que veut dire ton silence. Je ne sais pas si c’est parce que tu as envie d’y réfléchir ou parce que tu n’as pas envie de me dire la vérité par peur de me blesser.

Peut-être est-ce mieux pour toi de ne rien dire. Mais sache que le mutisme que tu exerces en ce moment me blesse davantage que de t’entendre dire ce que tu tiens tant à retenir tout au fond de toi. En fait, ton silence est ce que je craignais le plus. Car il porte à lui seul la crainte et le doute qui m’habite… »

La déstabilisante stabilité qu’est le silence. À la fois invisible, inodore et incolore, qui ne peut être entendu que si on lui porte attention et qui, malgré tout ce qu’il est, a le don extraordinaire de nous élever vers une paix spirituelle ou de nous écraser par angoisse selon l’état d’esprit dans lequel nous pouvons nous retrouver.

Il y a des silences qu’on aime plus que d’autres. Mais des silences comme celui mentionné ci-haut, qui nous laissent sur notre appétit et nous embrouillent l’esprit, sont loin de faire l’unanimité. Moi-même pendant longtemps j’avais cru qu’un tel silence était négatif. J’avais toujours l’impression qu’une réponse qui n’arrivait jamais à mon oreille était systématiquement une mauvaise nouvelle camouflée.

Avec le temps, je me suis rendu compte que j’étais dans l’erreur. J’ai réalisé que parfois, avec un trop plein d’émotions, il est préférable pour quelqu’un de garder le silence par peur de mal interpréter ce qui se passe dans sa tête. Ce n’est pas donné à tous d’être capable d’exprimer en mots les sentiments ressentis envers l’autre et à l’occasion une coupure drastique peut sembler être la seule solution.

J’ai déjà connu des relations qui se sont terminées par un point d’interrogation sans qu’il n’y ait eu suite, et la meilleure solution était de laisser l’histoire s’envoler par elle-même sans s’y accrocher désespérément. Car après tout, l’important n’est pas nécessairement la réponse qu’on attend mais plutôt la solution que nous devons trouver pour surmonter notre tristesse…

Publicités
Cette entrée a été publiée dans Varia. Bookmarquez ce permalien.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s