En passant

Lettre ouverte à Gilbert Rozon, ancien Président et créateur du Festival Juste Pour Rire

Gilbert_Rozon_Photo2_1024x1024

Salut Gilbert. Je me permets de te tutoyer si ça ne te dérange pas. Je sais, on a pas le même âge toi et moi mais nous avons trois choses en commun. Nous sommes tous les deux de la généra Y, nous avons tous deux fait parti du Festival Juste Pour Rire (toi en tant que créateur et moi en tant que comédien) et nous aimons les femmes. Bon, en termes de comparaison, je pense que j’ai déjà fait le tour.

Ce n’est pas la première fois que j’entends parler de toi pour des raisons autres que professionnelles et bien malheureusement, je me désole d’apprendre qu’aujourd’hui encore, j’entends parler de toi dans tous les médias pour les mêmes raisons. je suis triste. Oui, vraiment. Je suis triste. Ça me désole de voir qu’après certaines bévues déjà commises et médiatisées par le passé, tu n’aies pas encore compris qu’agir comme tu l’as fait auprès de certaines femmes n’est simplement pas acceptable et ne risque pas de le devenir au gré des années. Tes inconduites sexuelles (tel est le terme souvent utilisé pour ce genre de dossier à la cour) sont le résultat d’un sérieux problème. Tu le sais. Nous le savons tous. Heureusement qu’il existe des thérapies pour ça.

Tu reconnais avoir fait des conneries par le passé? Ça me va. Tu reconnais avoir blessé et/ou offensé des femmes par ton comportement inadéquat? Ça me va aussi. Là ou j’ai un sérieux problème est que tu t’excuses pour avoir commis ces gestes disgracieux envers ces jeunes femmes qu’après que les médias se soient emparés de la nouvelle. Je suis désolé Gilbert, mais les excuses ne passent tout simplement pas. Tu ne t’excuses pas pour ce que tu as fait. Tu t’excuses dans le seul et unique but de sauver les meubles, parce que tu t’es fait prendre et que si ça n’avait jamais été le cas, tes excuses n’auraient jamais été entendues. Il est là le problème Gilbert. Tu t’excuses parce qu’aujourd’hui tu te retrouves au pied du mur et que le monde artistique te regarde maintenant avec dédain. Tu veux juste sauver ta peau en sachant bien qu’au fond de toi, tu recommencerais demain matin si l’occasion se présentait.

Mais là, tu ne peux pas. En fait, tu ne peux plus. Les femmes que tu as traumatisé, culpabilisé à tort et changé à jamais ne pourront oublier ce que tu leur as fait. Tu t’excuses, vraiment? Bullshit. Si tu étais si repentant d’avoir agi de la sorte, tu aurais présenté tes excuses aux personnes concernées bien avant que tes histoires n’éclaboussent encore une fois au grand jour. Ta réputation était faite dans le milieu artistique, maintenant elle l’est aux yeux de tous. L’opinion du peuple peut changer en un seul clin d’oeil. Ceux et celles qui avaient encore de l’estime pour toi doivent sûrement s’évaporer au moment où j’écris ces quelques lignes. On récolte ce que l’on sème, n’est-ce pas mon Gilbert? Si ton comportement était juste pour rire, disons que c’était plutôt de mauvais goût.

Pour terminer, j’aurais un service à te demander. Sachant que le milieu artistique québécois est un petit monde, pourrais-tu passer le bonjour à Eric Salvail et Guy Cloutier de ma part? À vous trois, vous pourriez facilement faire un dîner de cons…

2 réflexions sur “Lettre ouverte à Gilbert Rozon, ancien Président et créateur du Festival Juste Pour Rire

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s