En passant

Quand je ferme les yeux, je me rappelle où et qui je suis.

image.jpg

C’est important de se recentrer. De faire une mise à jour de ce que nous devenons au fil des cycles du soleil et de la lune. Car au fur et à mesure que le temps passe à travers nos actions, il peut être facile de prendre la notion de ce que nous sommes avec tous les changements qui surviennent dans notre vie. L’arrivée d’un partenaire, la naissance des enfants, des changements professionnels imprévus, la perte soudaine d’êtres chers, une séparation…

Quand je ferme les yeux après avoir connu une situation marquante dans ma vie, je me rappelle où je suis rendu dans mon évolution. Je me demande si je vais dans la bonne direction, si ma vie aussi tend aller là où je le souhaite. Parfois je gaffe. Parfois je réussis. Mais faire l’exercice me permet justement de garder le cap sur mon ambition final et ça m’aide grandement à remettre les pendules à l’heure lorsque je sens qu’un ajustement s’impose.

On change beaucoup au fil des années. On change nos goûts, on change d’opinion sur un même sujet, on devient plus ou moins patient, on aime mieux ou différemment, on s’accroche au passé ou on le délaisse, on mûrit, on vieillit dans une spiritualité grandissante, on a peur de la mort ou on l’accepte… Cependant, une racine ne quitte jamais son arbre. Les bases qui nous définissent restent. Ce que nous avons avant d’être en couple existent toujours dans le célibat. Nos qualités restent et nos défauts aussi. Notre base est donc la même malgré un échec amoureux et les atouts que nous avions utilisés par le passé peuvent à nouveau séduire un partenaire futur.

C’est quand même fascinant de constater à quel point l’être humain évolue non seulement dans son ensemble mais aussi individuellement. Ça peut expliquer en partie pourquoi tant de couples se séparent alors que d’autres persistent et signent. La roue tourne sans arrêt et peut provoquer des changements souhaités ou non dans nos vies.

On a tous besoin de comprendre ce qui se passe quand une relation prend le large. On aime connaître les raisons pour comprendre le big picture. L’humain est ainsi fait. Il est incapable d’avancer sans appréhender ou se questionner. Mais parfois je pense qu’il faut faire confiance à son instinct, à la petite voix qui nous parle et qui nous suggère d’aller à contre-courant lorsque le temps est venu de prendre positon et d’agir. Quand ça ne va plus, une action s’impose.

Dommage qu’elle ne puisse jamais survenir seule…

***

Si vous aimez mes textes et aimeriez m’encourager? Vous pouvez faire un don ici! Merci!

 

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s