Briser une confiance si fragile

peur-1.jpg

La confiance dans un couple est selon moi la chose la plus fragile et la plus facile à perdre. Parce qu’aujourd’hui, avec tout ce que l’on entend dans notre entourage ou ce que l’on apprend dans les médias et les réseaux sociaux, on devient méfiants et suspicieux au moindre anomalie qui se passe dans notre propre vie sentimentale.

À l’époque où j’apprenais que la mère de mes enfants me trompait avec un ami commun depuis des semaines j’étais anéanti. Je ressentais à la fois une immense tristesse et une colère face à ce qui se passait sous mon nez avant que je m’en rende compte par moi-même. Mais ce qui m’avait blessé le plus était que ma conjointe n’avait pas respecté une entente que nous avions prise au début de notre relation, dix ans plus tôt.

Nous avions convenu qu’il était préférable de se parler si quelque chose n’allait plus entre nous. Qu’il fallait manifester notre crainte si jamais on soupçonnait que notre couple prenait le large et s’en allait dans la mauvaise direction. Je tenais à cet engagement plus que tout, mais elle en avait décidé autrement.

Lorsque je l’avais confronté sur ce que j’avais découvert à propos de sa relation parallèle, elle m’avait dit d’entrée de jeu qu’elle m’aimait encore, ce que ne je n’avais pas cru. Se retrouvant devant les faits, elle avait suggéré d’aller en thérapie pour que notre couple puisse reprendre le droit chemin. L’idée était bonne et sensée, mais ma confiance envers elle s’était envolée et je n’étais plus en mesure de lui faire confiance. J’aurais préféré que cette option soit suggérée avant de commettre la gaffe et non après.

Comme je lui avais expliqué, une erreur de parcours peut arriver à tout le monde. Nous sommes tous humains et il peut nous arriver d’avoir un moment de faiblesse à l’occasion. Mais lorsque le geste se répète à plusieurs reprises, à mes yeux ce n’est plus une erreur mais un geste prémédité. Et c’est à partir de ce moment que pour moi, la confiance n’avait plus sa raison d’être. Même si nous avions décidé de suivre une thérapie, la confiance qui existait entre nous ne pouvait revenir comme avant.

Chaque fois qu’elle devait sortir je me demanderais toujours avec qui et où. Chaque qu’elle serait sur ses réseaux sociaux je me poserais les mêmes questions, bref, chaque fois qu’elle n’était plus avec moi je me poserais des questions. Vous en conviendrez que ce ne n’est pas sain du tout de vivre de la sorte. Face à ce constat, je n’avais pas d’autre choix que de mettre un terme à ma relation, même en sachant que ma vie familiale allait être très difficile à vivre pour plusieurs années à suivre.

J’en ai bavé pendant plusieurs mois, à être incapable de vivre sans la présence de mes enfants à la maison, à ressentir un immense vide chaque fois que je revenais du boulot et qu’elle était vide de toute forme de vie familiale, etc. Mais tout au fond de moi, je savais que ce parcours obligé me permettrait par la suite de voir la lumière au bout du tunnel et que ma vie allait se ranger vers le droit chemin.

Aujourd’hui, les choses se sont replacées. Mes enfants savent que je les aime plus que tout et nous faisons tout pour profiter des moments que nous avons ensemble. Pour moi, c’est ce qui compte le plus au monde. C’est le fait qu’ils soient heureux lorsqu’on se retrouvent et que nous sommes là les uns pour les autres. Ce fut long et laborieux, mais j’ai finalement accepté ma nouvelle réalité avec sérénité, parce que pour moi le bonheur de mes enfants est ce qui me rend le plus heureux…

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s