Quand doit-on ranger le cœur dans sa poche arrière?

Love_Heart_in_jeans_pocket_097773_.jpg

L’humain, de par sa nature, a une obsession de vouloir tout comprendre et tout savoir. C’est ce qui explique en grande partie son évolution au gré des 3,8 dernières millions d’années. Mais y a-t-il lieu de tout connaître? Je ne crois pas. Et si on ne parle que de nos relations amoureuses, alors là, c’est un non catégorique! Car si voulez mon avis, il y a des choses qui surviennent dans notre vie sentimentale qu’il est (presque) mieux d’en connaître le moins possible.

Parfois, le contenu principal d’une situation précaire devrait nous contenter. Parce que creuser un peu plus ne pourrait qu’amplifier une douleur déjà assez saisissante. En apprendre davantage ne ferait que tourner le fer dans la plaie. Est-ce vraiment ce que nous voulons? La tête aurait peut-être tendance à dire non. Mais notre coeur lui, j’ai l’impression qu’il dirait oui haut et fort, parce que c’est toujours plus fort que nous de vouloir tout savoir. De cet angle, il est préférable de ranger son coeur dans sa poche arrière et faire face à la situation avec un peu plus de lucidité que d’émotion.

Par exemples… Une situation classique survient. Vous découvrez que votre partenaire vous trompe avec quelqu’un dont vous connaissez son identité. Est-ce nécessaire de gratter un peu plus le scandale pour apprendre qu’ils se fréquentaient depuis plusieurs mois? Que votre partenaire vous mentait sur le temps supplémentaire au travail? Pour découvrir des photos sexy de l’autre dans son cellulaire et du sexto?… Entre vous et moi, est-ce un plus valu d’apprendre ce genre de détails pour vous faire à l’idée? Pourquoi cherchons-nous tant à s’infliger plus de douleurs qu’il nous en faut pour prendre action?

Le fait que l’autre vous trompe est odieux, mais ce qui compte vraiment ne devraient pas être les détails de l’histoire qui en découlent mais plutôt votre prise de décision et, surtout, l’action que vous adopterez. Peut-être qu’au bout du compte, vous seriez prêts à passer l’éponge. Ou peut-être que non… D’où l’importance de mettre son coeur dans sa poche arrière, question de donner l’espace nécessaire à la tête pour qu’elle puisse prendre position de façon éclairée et rationnelle au lieu d’être émotionnelle et impulsive.

D’après mon expérience, je peux dire hors de tout doute que la deuxième option est de loin la moins douloureuse et la moins coûteuse.

Si seulement vous saviez…

 

 

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s