Lorsque le sexe prend le dessus sur l’amour…

Stocksy_txpf0c10511xfW000_Small_476491-800x400

Est-ce qu’on aime moins une personne parce que le sexe prend le dessus sur l’amour? Pourtant, dans les deux cas, il existe un désir de rapprochement et d’intimité avec l’autre personne, pas vrai? Le sexe, c’est comme du chocolat. Une fois qu’on a terminé la boîte, on a déjà hâte d’en ouvrir une autre. C’est malheureusement le raisonnement de bien des gens qui ne peuvent plus se contenter du plaisir qu’ils ont avec leur partenaire. Preuve que parfois le sexe est un phénomène de consommation.

Je me souviens d’avoir été en couple avec une fille qui aimait tellement le sexe qu’à notre première année d’anniversaire de couple, elle avait plutôt opté pour passer la soirée dans un club échangiste plutôt que de célébrer avec moi cette date importante, sous prétexte que cette célébration la faisait peur et qu’elle n’était pas prête à s’avouer être en couple. Ce fut un coup dur pour moi. Parce qu’à ce moment bien précis, je réalisais qu’elle ne m’aimait pas pour qui j’étais mais pour ce que je lui procurais au lit. Je ne sais pas pour vous, mais pour moi ce fut tout un choc. J’aimais réellement cette fille-là. Mais du jour au lendemain, je me sentais plutôt comme un objet de plaisir plutôt qu’un conjoint.

Évidemment, cette relation n’a pas duré. Mais j’ai eu beaucoup de difficulté à accepter cette dure réalité. Celle ou parfois on pense être avec une personne pour les bonnes raisons alors qu’on réalise que non, parce que les besoins de l’autre sont à des années lumières de la vôtre. Pour elle, la nymphomanie s’était révélée. Elle avait réalisé qu’elle n’était pas fait pour une vie de couple « standard » avec moi pour deux raisons. La première, parce qu’elle avait peu d’estime d’elle-même et qu’à ces yeux elle ne pouvait mériter autant d’amour et la deuxième, parce qu’elle avait constamment besoin de combler ses pulsions et ses fantasmes sexuels avec plus d’un seul partenaire. C’est là que je comprenais que ma dernière année de vie de couple devait prendre fin.

Aujourd’hui je prends cet événement avec philosophie. Je sais que la vie nous donne parfois des situations difficiles à comprendre et rien ne sert de se questionner éternellement sur les événements qui nous passent entre les doigts. Car notre vie est faite pour être vécue et non pour être questionnée…

Procurez-vous mon livre « Regard Masculin sur le Célibat et les Relations » dès maintenant!

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s