L’empathie, l’ennemi lors d’une prise de décision

Couple-Refuser-de-s-attacher-c-est-se-priver-d-un-miroir_imagePanoramique647_286

Il y a des matins où l’on voudrait garder notre tête sous l’oreiller, surtout lorsqu’on envisage de quitter notre partenaire. On angoisse, surtout lorsqu’on abandonne quelqu’un de bien.

L’empathie met un frein à toute prise de décision. Elle nous force à transposer nos émotions sur la tristesse que l’autre ressentira lorsqu’on aura officiellement lancé la serviette. Pour moi, adopter ce genre de réflexe est une erreur. car inconsciemment, on s »accroche à des souvenirs émotionnels qui valident les biens-fondés de notre appréciation envers la personne que l’on s’apprête à quitter. Il m’apparaît évident que ce phénomène soit en grande partie responsable d’un blocage qui nous torture le coeur et tourbillonne nos pensées.

Pourtant, tout au long de notre vie, on traverse mainte et mainte fois ce genre de scénarios même si le contexte est différent. On a qu’à penser à notre jeunesse où on devait faire le tri de nos jouets pour déterminer lesquels allaient partir vers d’autres lieux. On a qu’à penser à un animal de compagnie qu’on a dû se départir, au moment où nous quittions le nid familial pour voler de ses propres ailes, etc. Malgré tous ces événements, on réussit quand même à passer par-dessus pour continuer notre chemin. L’être humain à une capacité de survie incroyable et trouve toujours le moyen de reprendre du galon malgré les embûches.

Si nous sommes capables de surmonter une séparation, l’autre aussi en est capable. L’autre doit cheminer dans sa tristesse comme nous devons cheminer suite à notre prise de décision. Cependant, le cheminement de l’autre ne nous appartient plus et il devra compter sur ses proches pour la suite des choses. Tout comme nous d’ailleurs…

J’avais déjà écrit que l’amour est tout sauf rationnel. Au moment de lever les feutres, c’est cette rationalité qui doit prendre les commandes et nous mener là où nous devons aller. La vie à ce don de bien arranger les choses même après une rude épreuve. Aussi bien lui faire confiance, non?

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s