Théorie d’homme sur l’infidélité

infidelite-remords.png

L’infidélité est un sujet mondial. Tout le monde fait, subit ou est témoin d’une infidélité à un certain moment de sa vie. Mais avant d’aller plus loin dans ma réflexion, laissez-moi tout d’abord clarifier que c’est un comportement général qui se manifeste autant chez les hommes que chez les femmes, et que c’est un phénomène qui a toujours existé et qui existera toujours. Comme si ce n’était pas assez, l’infidélité peut toucher n’importe qui, à n’importe quel moment, n’importe où.

Si l’infidélité est si « populaire », ça ne veut pas dire que tout le monde le commet ou le subit. Ça veut juste dire qu’il fait partie de la réalité humaine et que ça nous plaise ou non, on ne pourra jamais radier le phénomène. Est-ce que ça veut dire qu’on doit résolument accepter l’infidélité? Non. Mais reconnaître qu’il est un comportement social, oui. Rien ne sert de mettre des oeillères et tomber dans le déni. Si vous croyez que l’infidélité n’affecte que les autres, dites-vous que vous avez peut-être été victime de l’infidélité sans que vous le sachiez. De toute façon, rares sont ceux et celles qui peuvent prétendre n’avoir jamais commit ni subit l’infidélité.

On parle souvent de l’infidélité comme si c’était un virus ou une maladie alors que c’est loin d’en être le cas. Si quelqu’un commet l’infidélité c’est parce qu’il y a des raisons derrière l’acte. Ce n’est pas un geste de zombie et c’est rarement impulsif. Ce qui mène à l’infidélité, c’est un manque. Et lorsqu’on se retrouve dans un environnement où ce manque peut être comblé par quelqu’un d’autre que notre partenaire, l’équation est facile à faire. Ça fait toujours plaisir d’apprendre qu’une personne qui gravite autour de nous ait envie d’aller au-delà de l’amitié. Ça ne prend pas grand chose pour que l’envie d’un rapprochement, aussi minime qu’elle puisse être, se manifeste. Il suffit de très peu pour que le désir d’être intime avec l’autre soit présent: un bien-être et une complicité. Voilà les deux éléments qui peuvent mener à bien un moment de tendresse avec une personne que l’on connaît et avec qui on a envie d’ajouter un peu de nectar sucré dans notre vie qu’on considère monotone.

En fait, ce n’est pas parce que notre vie peut sembler monotone qu’on peut commettre l’infidélité. Ça peut arriver même chez ceux et celles qui ont une vie sentimentale saine.

Comme je l’ai mentionné plus tôt, c’est vrai que les femmes sont tout aussi infidèles que les hommes. Parce qu’elles rencontrent les même besoins que nous dans des contextes très similaires aux nôtres. Quand le couple surf sur la même vague depuis des lunes, que notre partenaire ne nous attire plus ou peu importe la raison, un renouveau affectif ne tombe jamais au mauvais moment.

Je n’ai rien contre l’infidélité. Pour être franc avec vous, ça me laisse ni chaud ni froid même malgré que le fait que la mère de mes enfants m’ait forcé à mettre un terme à notre relation pour cette raison. Cependant, j’ai toujours dit que « si tu es assez grand(e) pour comprendre ce que ça implique d’être infidèle, tu dois en assumer la responsabilité ainsi que les conséquences qui surviendront par la suite. » Car pour moi, l’infidélité est un geste de pleine conscience. Si quelqu’un me disait « je ne savais pas ce que je faisais« , y a fort à parier que j’éclaterais de rire!

En conclusion, je ne souhaite à personne d’être victime d’une infidélité ou même de le commettre. Mais si tel est le cas, assumez ce qui en découle et prenez le temps de vous regarder dans le miroir par la suite, question de faire un petit brin de conscience sur ce que vous chambouler dans le coeur de votre partenaire et de vos enfants si vous en avez. Car une déroute sentimentale que représente l’infidélité peut avoir des répercussions sur le reste de votre vie et sur la vie des autres qui ont croisé intimement votre chemin.

Une réflexion sur “Théorie d’homme sur l’infidélité

  1. c’est un sujet délicat que vous abordez là, avant de parler d’infidélité il est sans doute important de définir le concept de fidélité dans le couple et de l’apparition assez récente de son contraire – l’adultère – dans la société occidentale. C’est une histoire fort intéressante en fait, elle nous questionne sur nos certitudes, nos évidences et met le doigt sur le grand « flou » qui entoure ce thème auquel chacun de nous est attentif, de gré ou de force, dirais-je.
    Merci en tout cas d’aborder le sujet et de cela au masculin.
    J’en avais fait un petit texte d’ailleurs, si cela vous dit : https://carnetsdedestinees.wordpress.com/2017/01/16/avertie/

    Aimé par 1 personne

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s