La feuille morte

tristesse_d__automne_by_irinajoanne-d5e8j8q

Vous déposez lentement votre cellulaire et fermez les yeux un instant, le temps de revoir en rafale dans votre tête les moments de pur bonheur avec celui qui vient de vous abandonner par texto. Les larmes coulent sur votre joue dans la plus grande confusion. C’est avec la gorge noué que vous aimeriez comprendre ce qui vient de se passer. Mais les mots manquent, comme votre souffle.

Pourtant, vous n’avez rien à vous reprocher. Vous aviez tout fait en votre pouvoir pour que ça fonctionne. Mais vous n’avez que le mot « échec » qui ne cesse de tournoyer dans votre esprit. Un échec que vous ne méritez pas. Que vous ne méritez plus. Ce qui blesse est non seulement la nouvelle mais aussi les raisons qu’il a évoqué pour justifier son désengagement. Des raisons contradictoires à ce qu’il vous avait fait croire il n’y a pas si longtemps. Avant même que le printemps vous émerveille avec ses regains de vie, vous vous sentez déjà comme une feuille morte de l’automne qui refuse de se détacher de l’arbre qui la nourrissait depuis deux saisons…

On ne peut jamais connaitre les vraies raisons qui pousse l’autre à lancer la serviette. On doit cependant l’esquiver et continuer son chemin malgré la douleur qu’elle provoque en nous. En agissant ainsi, on se donne le droit à une seconde chance même si on peut avoir tendance à ne plus y croire réellement.

Il ne faut jamais oublier qui nous sommes et quels sont nos qualités, car notre identité propre ne change pas malgré les hauts et les bas qui parsèment inégalement notre vie sentimentale. Ce qui est fondamental pour nous doit le rester. L’intégrité de ce que nous sommes et la capacité de reconnaitre ce que nous pouvons apporter aux autres est une belle formule pour se redonner une poussée dans le dos.

J’avais déjà dit dans un texte que chaque individu qui passe dans notre vie, qu’importe la durée, est passé pour une bonne raison. Il ne suffit que de trouver laquelle. C’est avec une approche positive (malgré la tristesse) que nous pouvons retrouver la sérénité d’avant, là où nous ressentions le plaisir d’être là, tout simplement pour le bonheur de ceux et celles qui nous côtoient quotidiennement.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s