L’éducation parallèle

dispute-familiale

Qu’on le veuille ou non, être parent est un contrat pour la vie. Les problèmes d’éducation surviennent souvent lorsque le couple n’existe plus. Lorsque la famille s’éclate et s’éparpille au quatre coins du globe. Même si le partenaire ne fait plus partie de la route qu’on choisit de prendre, ce n’est pas une raison pour tout foutre en l’air l’éducation que nous donnions aux enfants lorsque la famille était unie. Le réel combat en tant que parent monoparental est celui de maintenir avec l’ex le même niveau et la même qualité d’éducation qui existait au départ. Difficile de transmettre des valeurs familiales alors que le modèle qu’on chérissait tant n’existe plus.

je trouve navrant de constater à quel point certains adultes prennent un malin plaisir (et à tort!) à se venger de l’ex en utilisant leurs enfants comme moyens de négociation ou  pour faire du chantage. Les enfants ne méritent pas un tel sort. Ils n’ont rien demandé et n’attendent que l’amour auquel ils ont droit. Ce qui se passe dans la cour des adultes doit rester dans la cour des adultes et ne jamais entacher l’évolution des enfants impliqués.

Pendant et après ma séparation avec la mère de mes enfants, je me suis toujours imposé un comportement exemplaire en leur présence parce que je sais fort bien qu’ils en bénéficieront autant que moi dans le futur. Ce que les enfants reçoivent comme éducation aura un lien direct avec ce qu’ils deviendront à l’âge adulte. Les exploser aux litiges que je peux avoir avec l’ex ne peut qu’entacher leurs vies à jamais et leur donner une perception négative de ce qu’est l’amour. Alors qu’en réalité, l’équilibre affectif et les bénéfices de toute relation saine, qu’importe sa forme, doit prôner presqu’en tête de liste de leurs idéologies amoureuses.

Je trouve dommage de voir autant d’enfants être victimes des échecs amoureux de leurs parents. Je trouve encore plus navrant de voir à quel point notre impuissance est omniprésente malgré toutes les bonnes intentions à vouloir minimiser les impacts négatifs que cela apporte aux héritiers.

Un litige perpétuel empêche une éducation uniforme. Si les deux parents sont sur la même longueur d’onde pour élever les enfants, tout beigne. Mais lorsque qu’un des deux parents décident que rien ne va plus, que les barèmes d’enseignement et d’éducation ne compte plus, c’est la déroute. Non seulement pour les enfants, mais aussi pour le parent qui tente par tous les moyens de garder le cap sur une éducation adéquate. parce que le « bon » parent qui maintien de façon strict les règles familiales sera éventuellement perçu comme l’autorité dérangeante. S’en suit les confrontations, les disputes interminables et l’essoufflement. Ne vous demandez pas pourquoi il y a tant de litiges parentaux qui font la queue devant la justice. Preuve qu’il faut parfois se rendre à l’évidence que les responsabilités parentales ne sont pas l’affaire de tous.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s