L’absence

portrait-de-mains-pere-et-fils

Voir mes enfants quitter la maison familiale m’avait brisé le coeur en mille miettes. Mais ce que j’ai trouvé le plus difficile n’était pas seulement leur départ, c’était aussi d’accepter qu’un autre homme allait les voir plus souvent que moi dans leur quotidien. La pilule fut difficile à avaler pendant des mois. Être obligé d’accepter ce changement majeur dans ma vie me rongeait le sommeil.

J’ai souvent entendu des mères me dirent « je ne serais jamais capable de me séparer de mes enfants! » Croyez-moi mesdames, les hommes non plus.

Encore aujourd’hui j’y pense souvent. Mais ce qui met un baume sur mon ennui et l’impuissance que je vis en tant que père absent dans la vie de mes enfants est l’amour qu’ils me portent. Un jour, ma fille (qui était âgé de cinq ans) m’avais dit « Tu sais papa, je sais que j’ai juste un papa dans ma vie et t’es le meilleur papa au monde. Je t’aime! » Si vous saviez à quel point ce petit bout de phrase sortant de la bouche de ma fille m’avait fait du bien. C’est à ce moment précis que je réalisais que l’important n’était pas d’être présent à chaque jour dans leur vie, mais d’être présent lorsqu’ils en avaient besoin. Pour eux c’était important. Pour moi aussi.

On se dit souvent des « je t’aime », on se prend souvent dans les bras et on se dit toujours qu’on va s’ennuyer jusqu’à la prochaine fois. C’est peut-être ça qui nous uni d’une façon bien spéciale. Mes enfants sont mes plus grandes richesses et croyez-moi, ils le savent! Il savent aussi que je serai toujours dans leur vie malgré les embûches qui pourraient nous être imposées. Je me sens rassuré de leur dire et je sais qu’ils le sont tout autant.

L’amour paternel est unique. Comme si cette amour représentait une partie de l’oxygène qu’ils auraient besoin s’ils se retrouvaient sous l’eau. Sachant que mes enfants m’aiment autant, ça parfume mon esprit et me permet de mieux dormir en leur absence.

Un commentaire sur « L’absence »

  1. Magnifique texte…encore une fois! Et je seconde en ce sens que je suis une fille et que bien que j’ai 37 ans, que je me suis mariée, divorcée et rencontrée d’autres hommes, en mon for intérieur. mon père est et sera toujours mon héros. Papa est toujours là pour moi. Pour me conseiller en finance, pour ma voiture, pour répondre à mes questions existentielles, personne ne peut remplacer mon papa 🙂

    J'aime

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s