Automne, ne me quitte jamais

télécharger-loriginal-fondecranhd-net.jpg

L’automne arrive et les températures baissent doucement pour nous prévenir que l’hiver n’est plus très loin devant nous. C’est aussi la saison où on peut s’ennuyer un peu plus de la présence d’une femme ou d’un homme à nos côtés. Car le mot fraîcheur est en lien direct avec le désir de rapprochement.

C’est dans cette troisième saison de l’année où il fait bon de se coller contre l’autre, à apprécier son odeur et sa chaleur. Surtout après une longue marche dans les bois, lorsqu’on insère nos mains froides sous son chandail pour les réchauffer. Lorsqu’on sent le bout de son nez refroidit glisser sur notre joue avant de l’embrasser. Il y a quelque chose de magique et d’apaisant quand ces images me viennent à l’esprit. Ça me rappelle que ces moments de tendresse ont encore une valeur riche et éternelle dans notre vie.

Selon moi, une promenade en forêt à l’automne est ce qu’il y a de plus romantique. Avec ses couleurs et ses odeurs particulières soutenues par le craquement des feuilles mortes sous nos pieds. Le réconfort ressenti lorsqu’un bon feu nous réchauffe après cette longue et agréable promenade. Voyez-vous les mêmes images que j’imagine dans ma tête? Celles qui ne périssent jamais d’année en année? Il est en partie là le vrai bonheur, terré sous une couverture épaisse et bien chaude qui nous donne envie de s’endormir pour l’éternité sous les battements de coeur de notre partenaire.

Pour moi l’automne est un peu ça. C’est aussi une bonne soupe, une pluie fine qui chatouille les feuilles, un réveil matinal qui nous donne envie de ne jamais sortir du lit. C’est aussi l’émerveillement devant des paysages magnifiques, colorés et vastes. Ce sont les sentiers sinueux qui nous donnent envie de s’y aventurer sans trop penser au futur, etc. Être en couple à l’automne, c’est magique. Être célibataire aussi. Parce que les rencontres peuvent parfois être aussi colorées et inoubliables que l’environnement qui nous entoure. ❤

Une réflexion sur “Automne, ne me quitte jamais

  1. Julie Robitaille dit :

    Magnifique texte qui se laisse facilement imagé en de doux souvenirs et me fond soudainement apprécier la température plus fraîche et le changement des couleurs au lieu de me ressasser mon éternel:  »je déteste l’automne! Y fait frette pis noir de bonne heure! » C’est plutôt deux raisons de plus à passer du temps sous la couette et à arrêter le temps! 😉

    Aimé par 1 personne

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s